09 décembre 2007

Nenem : "Un nem brésilien au pays du sushi"

logo

Carlos Alberto Lisboa dit « Nenem »

"Un nem brésilien au pays du sushi"

Né le 25/06/1975 (32 ans) à Rio de Janeiro
Milieu Ensablé dans l’enfer du Nord
Brésilien de Lille
1m72 - 65kg

Que ce fut long et pénible de trouver des éléments pour construire le portrait de Carlos Alberto Lisboa dit « Nenem » tant sa carrière de footballeur reste énigmatique. Vous l’aurez bien compris, ce petit milieu de terrain brésilien très technique n’a pas marqué l’histoire du Lille Olympique Sporting Club. Arrivé dans l’anonymat le plus total lors du mercato hivernal 1998/99 dans une équipe nordiste alors en Ligue 2, Nénem ne trouvera jamais sa place dans le dispositif tactique de Vahid Halilhodzic. Le technicien bosniaque qui vient d’être intronisé à la tête du club flamant n’aura été que peu patient avec ce joueur de rue, ou plutôt de plage.

Oui, Nénem est un technicien, un vrai brésilien de Rio qui aime le spectacle, la Samba et les « Olés » d’un public exotique. L’antithèse parfaite du LOSC de Vahid, rigoureux, solide défensivement et porté que très modérément vers l’attaque, le tout dans un stade froid et insalubre. Autant dire que les dés étaient pipés dès le départ.

D’autant que les résultats sportifs parlent contre le petit brésilien, absent de cette équipe type qui échouera de peu à la montée en L1. Cette saison là, le LOSC termine à une encourageante mais tellement rageante 4ème place à égalité avec Troyes, 3ème, mais avec une moins bonne différence de buts. Qu’importe, les hommes de Vahid accéderont à l’élite la saison suivante après un exercice totalement survolé. Dans cette situation, autant dire que Nenem n’avait guère la possibilité de s’imposer.

Recruté pour près de 25MF en provenance de Rio de Janeiro, Nenem jouit d’une solide réputation de joueur très technique et créatif. La recrue idoine pour apporter cette touche de folie à un effectif bien trop conventionnel. Dès son arrivée à Grimonprez Jooris, il brille de mille feux en inscrivant un magnifique but sur une bicyclette…puis plus rien, silence radio. Nénem se montre inconstant, puis hors forme et loin du niveau promis.

Il quitte la Flandre à l’issue de cette demi saison totalement manquée et rentre au Brésil à Figueirense, puis à Cruzeiro et au CFZ de Rio avant d’arrêter définitivement le football de haut niveau pour…le Beach Soccer, sa grande passion. Et c’est là que sa carrière commence véritablement. Il devient l’un des plus grands attaquants de l’histoire de la sélection brésilienne de Beach Soccer, le Romario du football sur plage. Il atteint l'apogée de son talent à l'occasion de la victoire en Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2005, en terminant deuxième meilleur buteur du tournoi derrière l'indélogeable l'indélogeable portugais "Madjer". Puis, Nénem prend en charge l’équipe japonaise pour la Coupe du Monde 2007 en novembre dernier (remportée par le Brésil). Intarissable, il joue et marque encore dans le championnat japonais de Beach Soccer.

nenem

Retrouvez tous les autres "Tristinhos" sur http://tristinho.org

Posté par maxime1984 à 14:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nenem : "Un nem brésilien au pays du sushi"

Nouveau commentaire