21 février 2008

Bienvenue chez les ch’tis, un film qui flaire bon la frite-fricadelle

Le 17 février dernier, le Kosovo est devenu le 193ème Etat du monde. La petite province serbe enclavée au beau milieu des Balkans a obtenu son indépendance dans une atmosphère lourde. Ce jour là, à Pristina la capitale, des milliers de Kosovars ont brandi des drapeaux…albanais flanqués de l’aigle bicéphale sur fond rouge (alors que le drapeau kosovar s’avère être bleu et jaune…). Trois jours plus tard, à 2 134 kilomètres de là, le Nord-Pas de Calais est aussi sur le point de faire sécession et de proclamer la République Démocratique « d’hein Ch’Nord ». Le responsable ? Un certain Dany Boon, comédien chtimi dont la propagande séparatiste atteindrait aujourd’hui son apogée. Ce mercredi 20 février sortait en effet dans les salles « Bienvenue chez les ch’tis », nouveau long métrage (largement subventionné par le Conseil Régional) lancé en grande pompe par l’acteur nordiste. Ici, depuis quelques jours, le « ch’ » est à la mode et vient se placer devant tous les mots ou intonations. Les frites deviennent le plat gastronomique local et tout le monde force un peu son accent pour paraître dans le coup. C’est bien simple, le ch’ti n’a jamais été aussi tendance, si bien que toute la Jet Set parisienne affrétée par TGV a fait escale en gare de Lille-Flandre avant-hier pour l’avant première du film. La fierté locale, le ch’tio gam’hein d’Armentières porte haut et fort les couleurs Nord-Pas de Calaisiennes pour le plus grand bonheur de tous ou presque. Car nombreux sont ses détracteurs qui l’accusent de véhiculer des clichés tenaces sur la région. 

N’étant pas originaire d’ici, j’ai pour ma part du mal à me sentir concerné par cette soudaine fierté locale qui fait appel à un processus d’identification très profond et lointain. Mais étant actuellement domicilié à Tourcoing dans la banlieue lilloise (de mon plein gré ou presque je précise), j’ai profité de la sortie régionale du film (une semaine avant nos voisins français) pour me rendre au cinéma « Duplexe » de Roubaix ce mercredi soir. 8 séances par jour à moyenne de 300 personnes par salle. Le décor est planté. Ce « Bienvenue chez les ch’tis » prend ici des allures d’événement local de ce début d’année. Dans une ambiance familiale et très bon enfant, la foule patiente, amassée devant la salle N°1, la plus grande du cinéma. Un plébiscite qui relègue au rang de navets, Asterix, Rambo et autres Paris dont les salles ne sont rejointes que par une poignée d’irréductibles au bord du lynchage public.

Le film commence dans la bonne humeur générale. Une atmosphère particulière, presque celle d’un stade de foot, début juillet lorsque le championnat reprend et que tout le monde est heureux de retrouver son équipe sous le soleil d’Août. Une ambiance que je n’avais encore jamais connu dans un cinéma. La foule est heureuse, presqu’euphorique et rie à l’unisson à chaque jeu de mot et allusion culturelle sur les gens du Nord. Le fait que ces préjugés soient tenaces et bien réels dans l’esprit des français provoquent à chaque mise en scène, l’hilarité générale.

Car comme vous pouvez vous en douter, le film se résume à une compile de clichés et « on dit » sur les gens du Nord. Les acteurs sont parfaitement dans leur personnage quoiqu’avec un accent un chtio peu exagéré. L’histoire est simple. Celle du directeur de La Poste de Salon de Provence dans les Bouches du Rhône qui est muté à Bergues dans le Nord après avoir fraudé afin d’obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. 

Avant même mon entrée dans la salle de cinéma, je voyais d’ici l’image du Méditerranéen montant contre son gré dans le Nord. Après une période de grosse déprime il allait être conquis par la légendaire et si tenace gentillesse des gens du Nord…Et bien c’est tout à fait ça. Tout est misé sur l’exagération de chtimis que l’on perçoit comme un peu simplets mais tellement chaleureux et accueillants. Vous savez, ces gens du nord qui « ont dans leur cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors ». Personnellement, ma vision – ni objective, ni représentative je l’accorde – ne me laisse pas l’impression, après sept mois d’immersion totale avec les « vrais gens », qu’ils soient plus accueillants qu’ailleurs. Et je ne suis pas certain que cette auto proclamation martelée par tous, soit d’ailleurs justifiée. C’est un peu comme le public lensois de Bollaert proclamé par les médias « meilleur public de France » uniquement parce qu’il semble si sympathique avec sa perruque rouge et jaune et sa trompette.

Entre parenthèses, le choix de la ville de Bergues est sans doute mal venu pour en faire ici la capitale culturelle de la ch’timie. En effet, cette petite ville de 4 000 habitants à 10 kilomètres de Dunkerque est de culture flamande. La langue régionale n'est donc pas le « ch'ti » mais le flamand.

Vous l’aurez compris, j’étais un peu circonspect avant même de me rendre au ciné sur l’idée de voir ces clichés sur les nordistes détruits par des contre-clichés encore plus faux ou aucunement légitimes selon moi.

Mais finalement, ma mauvaise langue mise de côté, j’ai trouvé ce film joliment mis en scène et fabuleusement orchestré par un duo Dany Boon / Kad Merad exceptionnel. Je ne sais pas si ce « Bienvenue chez les ch’tis » sera un succès national, mais il est certain qu’ici « d’hein ch’nord », il battra tous les records d’entrée. Le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais a d’ailleurs déjà fleuré la bonne affaire en achetant des droits sur les personnages afin de les utiliser pour ses propres campagnes de promotion. Je pense d’ailleurs qu’il faut vraiment venir voir ce film dans la région pour l’apprécier à sa juste valeur.

Car pour véritablement entrer dans l’histoire, il convient d’avoir suivi quelques cours de ch’ti. Les « Biloute », « Bouboursse », « Carette » et autres « Baraque » sont lancés sans ménagement. Un traducteur pour les non initiés comme moi (et encore, je suis Picard) aurait même été presque nécessaire parfois, tant les expressions locales mêlées à un accent que je trouve si glamour peuvent sembler incompréhensibles pour le commun des français.

Quoiqu’il en soit, je vous conseille largement cette comédie sympathique qui respire la fraicheur et qui a pour effet de provoquer une crise d’accent ch’ti à tout spectateur pour au moins une semaine (hein !)

Finalement, Dany Boon avait raison, « Kan un étrôger arrive d’hein ch’nord y braire (pleur) q’deux fouô. Kantiarive y kantirport » Reste maintenant à savoir si ces deuxièmes larmes versées tiennent avant tout du soulagement. Il en sera probablement ainsi pour moi. Car le Nord c’est bien, mais à la télé.

3E6801339D82A67FD1A16F_Large


Posté par maxime1984 à 15:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Bienvenue chez les ch’tis, un film qui flaire bon la frite-fricadelle

    MAGNIFIQUE!!!

    J'ai vu le film hier a sa sortie et j'ai adoré, j'en ai meme pleuré... de rire avec un Dany Boon excellent et un Kad Merad savoureux et en aucun cas il ne donne une mauvaise image du Nord et peu importe qu'il ai été fait dans une ville de culture flamande, dans toutes les villes du Nord on parle Ch'ti meme a Douai ma ville qui est aussi de culture flamande.
    Le nord est une belle région quoi qu'on en dise je n'ai qu'a aller a Lille ou Valenciennes pour m'en persuader un peu plus donc merci a Dany Boon de rendre hommage a cette belle région et aussi en ce qui concerne l'accueil des gens du Nord, ça n'est pas un cliché, j'ai été dans plusieurs régions et aucune n'a été aussi accueillante que celle-ci. Je suis nordiste et l'on m'accueille toujours comme un étranger et j'en suis ravi.
    Petite Anecdote: A Paris j'ai tenu le porte a une femme au regard plutot froid(elle était pourtant assez loin, j'aurai pu laché cette porte) elle a ensuite fait un grand sourire avec l'air héberlué comme si ce simple geste lui était inconnu(A Paris personne ne fait attention a vous ni vous dit bonjour vous etes invisble pour eux) Bon c'est une anecdote qui montre que certaine personne sont encore étonné de ce type de geste pourtant simple et qui font parti de la vie mais malheureusement de la vie du Nord!! Et j'en ai l'expérience pour avoir visiter pas mal de région!!
    Sinon COUREZ voir ce film!! Le Nord c'est bien a la télé mais encore mieux en vrai!!!

    Posté par Mozdogg, 21 février 2008 à 21:14 | | Répondre
  • Très bon article. J'adhère à 100%

    Posté par Phiphi, 22 février 2008 à 00:10 | | Répondre
  • auto proclamation

    j'ai beaucoup de souvenirs dans d'autres coins de france. en tout cas moi j'ai vu la différence...
    j'espère que les gens de notre région ne prendront pas les mauvaises habitudes des français ronchons dont le regard a été souvent blessant à notre encontre. il y a un petit complexe chez nous celui d'avoir été en quelque sorte la vache à lait du reste de la france et qu'on a laché froidement quand les difficultés sont arrivées. malgré tout la fidélité on sait ce que c'est on aime la France et notre Région...

    Posté par jmgeo, 24 février 2008 à 10:43 | | Répondre
  • Film plein d'emotion

    Comme Jmpgeo et mozdogg, j'ai été tres touché par le film et j'ai bien ri. Comme Maxime, j'ai resenti une atmosphere particuliere dans la queue avant et j'ai pas compriss tout de suite pourquoi nous rentrions avec tant de retard dans la salle.*

    Mais la fin de notre scéance toute le monde est resté assis juqu'à la fin du générique aprés avoir applaudi sans ferveur execive. L'ambiance était vraiment celle d'une évènement artagé.

    L'accueil des gens du nord n'est pas une légende et je reconnais chez Maxime la petite jalousie des picars pour cett reconnaissance des gens du nord pas de calasi pour ce qu'ils sont.

    Mais franchement lorsque j'ai déménage de l'Oise dans le as de calais j'ai vecu vraiment un choc de culture. Aprés l'indifférence des gens en Picardie, j'ai rencontré même chez les commercants un accueil personnel qui contrastait si fort avec celui de la Picardie¨. Donc je trouve que le propos de Dany Boon n'a strictementb rien de caricatural et se rapproche trés fort de mon vecu.

    Posté par ouassou, 24 février 2008 à 21:23 | | Répondre
  • vive les chtis

    très bon blog !
    J'adore
    bonne continuation

    Posté par événements poker, 16 juillet 2008 à 15:32 | | Répondre
Nouveau commentaire